top of page
  • chloeguille

Accueil de profs palestinien.nes en France en novembre 2021 : retour sur une semaine de formation

Dernière mise à jour : 18 juil. 2023

Une délégation de 9 personnes du ministère de l’éducation palestinien (composée de 4 professeur.es, 4 superviseur.euses et le responsable du département de formation) a été accueillie en France du 6 au 17 novembre 2021 pour un stage de formation, poursuivant le travail entamé sur l’amélioration de la qualité de l’EPS en Palestine en collaboration avec le ministère palestinien de l’éducation.


Une semaine entre formation et partage de moments conviviaux


Parmi les 72 professeur.es et superviseur.euses palestinien.es impliqué.es dans le projet, 8 ont été accueilli.es en France pour deux semaines de formation, qui ont pris place dans les locaux du Snep (le Syndicat national de l’éducation physique), de la FSGT, mais aussi dans des collèges de Montreuil, Aulnay-sous-Bois et le Blanc-Mesnil. Cet accueil a aussi permis d’avancer sur les différents chantiers en cours de l’axe EPS du projet. Après une longue période à travailler à distance, l’ensemble des participant.es et des formateur.ices était ravi de se retrouver !


Le bilan est très positif, aussi bien du côté des formateur.ices français.es que des stagiaires. Ces dernier.es ont fait le bilan du travail effectué en amont, et notamment de l’organisation d’un grand marathon avec leurs élèves en octobre dans le cadre de la mise en place de la journée nationale du sport scolaire. Le groupe a observé et découvert des cours d’EPS dans des collèges français (donnés par certain.es formateur.ices elleux-mêmes à leurs élèves) et les méthodes appliquées, basées sur des approches pédagogiques par le jeu. Ils et elles ont aussi appris à utiliser l’observation comme outil de formation et d’amélioration de leur enseignement.


Les temps conviviaux ont été placés au centre de l’accueil : l’équipe de formateur.ices et les stagiaires ont partagé des repas, une balade dans le parc de Fontainebleau, pratiqué l’escalade et assisté à un spectacle et un concert.


Ils et elles repartent avec des devoirs à la maison, puisque l’ensemble des stagiaires doit organiser de nouveau un marathon en suivant une méthode différente, mettre en place un cycle d’enseignement de handball auprès de leurs élèves en mettant en pratique ce qu’ils et elles ont appris, et pratiquer avec leurs pairs la nouvelle méthode d’observation acquise.


Un stage qui s’inscrit dans la continuité d’un travail avec 80 profs d’EPS palestinien.nes


Ce stage s’inscrivait dans un cycle de formations visant à améliorer la qualité de l’enseignement de l’EPS en Palestine et était axée autour de l’athlétisme (course longue) et du handball. Elle faisait suite à une première session de formation en Palestine en février 2020, qui avait porté sur l’athlétisme (en particulier le relai). Ensuite, et malgré les restrictions liées aux conditions sanitaires, le travail a tout de même continué à distance et les professeurs ont même organisé avec leurs élèves un marathon solidaire.


Le prochain stage est prévu en février en Palestine et portera sur la pratique du handball. Le suivant aura lieu en août/septembre : il s’agira cette fois-ci d’une formation de formateurs, afin que les professeurs impliqués deviennent à leur tour formateur.ices auprès de leurs collègues.


Pour Claire, formatrice du projet, les professeurs d’EPS sont des maillons incontournables du système éducatif pour assurer aux enfants un développement par le sport, lui-même émancipateur. Elle espère que la formation des professeurs, qui a leur tour ont vocation à former leurs collègues, puisse ensuite permettre le rayonnement dans le reste de la société palestinienne, afin que tous les enfants palestiniens aient accès à la culture sportive à l’école et en dehors.




40 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page