top of page
  • chloeguille

56 animateur.ices sportif.ves palestinien.nes en formation en France en octobre et novembre 2021

Dernière mise à jour : 17 août 2022

Du 13 au 18 octobre (Villeneuve-Saint-Denis) et du 23 au 29 novembre (Ville-du-Bois), 56 stagiaires originaires de 8 villes palestiniennes ont été accueilli.es en France à l’occasion de deux stages de formation au sport pour toutes et tous, dans le cadre de l’axe coopération décentralisée du projet. Leur accueil a également compris une semaine au sein des collectivités françaises partenaires, à l’occasion de laquelle ils et elles ont pu découvrir la diversité des pratiques sportives développées en France.


Former de futur.es animateurs et animatrices « sport pour toutes et tous »


Ils et elles sont animateurs et animatrices sportif.ves au sein d’associations ou clubs locaux en Palestine, et ont été accueilli.es par la FSGT pour se former à l’animation sportive pour toutes et tous. Nos deux formateurs, Michel et Christian, ont coordonné les deux sessions de formation centrées sur le volley-ball et l’ultimate et ont suivi les deux groupes et leurs progrès. Leur démarche consistait à utiliser ces deux activités sportives comme support, en faisant reposer la pratique sur le Livre “Des jeux des enfants des sports”, et en suivant les principes de l’approche pédagogique par le jeu (tout le monde joue, entrer par le jeu, mise en activité rapide, continuer de jouer plus et mieux).


D’autres acteur.ices FSGT sont venus ponctuellement les épauler au cours des sessions. En fin de formation, les participant.es de chacun des deux groupes ont obtenu une attestation, certifiant leur participation et assiduité.


Ces deux sessions de formation ont permis aux stagiaires d’approfondir leurs connaissances sur l’animation du sport pour toutes et tous, par la pratique et l’analyse des pratiques ; mais ont également permis de travailler avec elles et eux sur un projet de développement de ces deux activités dans leurs territoires (animations régulières, organisations de rencontres sportives…). Michel et Christian considèrent ces deux stages comme des succès : les stagiaires ont progressé, démontré de l’intérêt et se sont révélés créatif.ves dans leur apprentissage et leur pratique.


Le premier groupe de stagiaires était composé de 31 animateur.ices originaires de Saffa (en coopération avec Cergy), du camp de réfugiés New Askar (Allonnes), de Battir (Saint-Brieuc) et Marj Ibn Amer (Conseil départemental Loire Atlantique et Bages). La seconde session a accueilli 25 stagiaires, originaires d’Al Bustan (Ivry-sur-Seine), du camp de réfugiés Al Amari (Stains) et de Jéricho (Vitry-sur-Seine).


Le travail continue après le retour en Palestine


Chaque collectivité a ainsi pu être représentée par 6 ou 7 animateur.ices, qui pourront transmettre après leur retour en Palestine le résultat de leur apprentissage à celles et ceux qui n’ont pas pu venir. L’ensemble des stagiaires (celles et ceux accueillis en France et les autres) travailleront sur un projet commun, qui servira de socle pour les prochaines formations qui auront lieu en Palestine en

2022. Celles-ci seront, elles, axées sur le handball et l’athlétisme. A terme, les objectifs sont de travailler à des projets inter-collectivités, entre les différentes villes et camps impliqués dans le projet, pour un rayonnement sur l’ensemble du territoire ; mais également de mettre progressivement en place le futur réseau d’agents de développement du sport pour toutes et tous en Palestine (échange des pratiques, séminaires thématiques, rencontres sportives…).




63 vues0 commentaire

Comments


bottom of page